L'immobilier en Guadeloupe
25 Juin

Investissez dans l’immobilier locatif à Fort-de-France !

Tout le monde peut devenir propriétaire et louer un bien immobilier y compris à Fort-de-France. Contrairement aux idées reçues, les ouvriers et les retraités ne sont pas les laissés pour compte de l’investissement locatif. L’assurance d’un loyer rassure la banque qui ne leur ferme pas la porte d’un crédit immobilier. Alors, en période de crise, l’investissement dans la pierre reste une valeur refuge.

Si vous disposez d’un budget moyen et que vous cherchez une petite ou moyenne surface sur Fort-de-France, une agence immobilière vous conseillera pour trouver le logement idéal qui vous assure un rendement performant. Néanmoins, ce type de surface étant la plus demandée, elles ne sont pas légion. Il faudra parfois être patient. Pour un budget équivalent, vous pouvez choisir d’investir dans un logement déjà occupé. Vendu avec son locataire, l’appartement ou la maison affiche un prix moins élevé et peut aller jusqu’à une décote de 20% de sa valeur. La décote dépend de la durée du bail qui reste encore à courir, mais aussi du montant du loyer, du locataire et de son âge. L’intérêt pour l’investisseur locatif est double : il est assuré d’avoir des revenus dès le début de son acquisition et s’il passe par un crédit immobilier, l’octroi du prêt en est largement facilité.

Si vous disposez d’un budget plus conséquent, vous pouvez opter pour l’achat d’une maison avec ou sans une piscine sur Fort-de-France ou ses alentours proches. Vous pourrez ainsi la louer à l’année ou pendant les vacances.

Enfin, si vous voulez investir dans le neuf, vous pouvez profiter du dispositif Duflot. Cette incitation fiscale à l’investissement locatif pour les logements intermédiaires offre une réduction de 18% du prix d’achat plafonné à 300 000 euros et étalé sur les neuf ans de location obligatoire. À titre de comparaison, le précédent dispositif, le « Scellier » permettait une réduction d’impôt de 13%.

A. J. /BazikPress © rustinpc-Flickr-creative Commons

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée